Copy
English version available here
View this email in your browser

Bonjour CaDeN follower/partisan de ReCaD,

Il me fait plaisir de vous présenter notre bulletin d’informations du printemps 2016 sur le Réseau canadien pour la déprescription (ReCaD). Le froid de l’hiver se termine et avec l’arrivée du printemps nous pouvons contempler de nouveaux départs. Ceci est certainement le cas pour ReCaD, qui a été officiellement lancé le 28 janvier 2016. 

Parcourez le bulletin d’informations ci-dessous pour découvrir ce que ReCaD peut vous apporter, et tout sur notre foire sur la déprescription de janvier, les entrevues avec différents médias, notre nouveau site internet avec des outils et des ressources que vous pouvez télécharger.

Notre site Internet deprescribing.org/caden/ a été mis en ligne le 19 mars dernier. Bien qu’uniquement en anglais, la version française sera disponible sous peu. Au cours des deux premières semaines, nous avons reçu plus de 1400 visites!

Vous pouvez y trouver une montagne d’informations pour les patients et les aidants/soignants, les cliniciens, les éducateurs et les chercheurs. Toutes les ressources sont disponibles et téléchargeables gratuitement notamment les feuillets d’informations sur la déprescription pour les patients et les algorithmes de déprescription pour les cliniciens. Si vous n’avez  pas encore visité notre site internet, nous vous invitons à le faire dès maintenant en cliquant ici (bientôt disponible en français).

Deuxième rencontre nationale du comité consultatif

La deuxième rencontre du comité consultatif pour l’amélioration des thérapies médicales sécuritaires et appropriées pour les aînés à travers le Canada s’est tenue à Toronto à la fin janvier. La rencontre a permis aux défenseurs des patients, aux cliniciens, aux chercheurs et aux décideurs politiques de partout au Canada de se rapprocher. Le but de cette rencontre était de partager les meilleures pratiques actuelles pour la déprescription tout en trouvant de nouvelles avenues et des moyens pour faire avancer les initiatives de déprescription à travers le Canada.

Chris Power, directrice générale, Institut canadien pour la sécurité des patients, nous a présenté un discours inspirant sur comment transformer nos pratiques actuelles. Mrs. Power a souligné l’importance de l’engagement et la responsabilisation du patient.

La tenue d’une table ronde a permis de partager des conseils sur la manière de réaliser la déprescription chez des aînés vivant dans la communauté, ce qui a donné une excellente introduction à des groupes de discussion. Les groupes se sont concentrés sur les thèmes suivants :

  • Quel rôle peuvent jouer les consommateurs et les organisations de patients dans la déprescription?
    (indice : distribuer nos brochures pour augmenter la sensibilisation [bientôt disponible en français])
  • Comment pouvez-vous faire de la déprescription une priorité dans votre clinique?
    (indice : débuter par identifier les prescriptions potentiellement non appropriées [bientôt disponible en français]) 
  • Comment parrainer un projet de démonstration au sein de votre organisme ou dans votre province?
    (indice : citer le projet pilote de la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé [FCASS] au Manitoba qui a amélioré la qualité et réduit les coûts)
  • Comment promouvoir les traitements non-pharmacologiques?
    (indice : consulter les approches pour dormir sans médicament proposées sur le site internet de Sleepwell Nova Scotia [disponible en anglais seulement]) 
  • Défenseurs des politiques – quel est notre rôle?
    (indice : chacun peut débuter une campagne – prenez par exemple la Fédération Nationale des Retraités [disponible en anglais seulement])

Vous trouverez un aperçu de la 2ème rencontre nationale du comité consultatif sur le site Internet des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Les photos prises au cours de cette journée peuvent être visionnées ici.

Foire sur la déprescription

Une foire sur la déprescription s’est tenue lors des pauses de la 2ème rencontre nationale du comité consultatif. La foire a offert aux participants une opportunité interactive d’apprendre davantage sur la déprescription et les alternatives non-médicamenteuses.

Nous aimerions féliciter Mike Cass pour avoir deviné le nombre de bonbons en gelée dans le bocal. Il y avait 1 156 bonbons en gelée, ce qui représente les 1 156 000 Canadiens âgés de 65 ans et plus ayant une ordonnance pour un médicament potentiellement non approprié chaque année.  

Dorothea Talsma, qui a fait le voyage depuis le Yukon, a remporté un chandail offert généreusement par Keith White de l’initiative pour la réduction du risque de polymédication chez les personnes âgées  (traduction libre de The Shared Care Polypharmacy Risk Reduction in the Elderly Initiative [disponible en anglais seulement]).

S'abonner à nos bulletins d'informations

Connaissez-vous quelqu’un qui pourrait être intéressé par la déprescription?

Si oui, nous aimerions les connaître. Même si nous avons commencé en tant qu’un groupe de chercheurs, nous avons rapidement créé un réseau de patients, de cliniciens, de chercheurs et de décideurs ayant une vision commune pour assurer le bien-fondé des ordonnances à travers le Canada.
Nous sommes conscients que vous faites peut-être partie d’un groupe ou d’une organisation qui partage un intérêt pour la déprescription. Merci de transférer ce courriel (version anglaise ici) à vos amis et collègues et invitez-les à se joindre à notre liste de distribution.

S'abonner

ReCaD dans les médias

L'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) a présenté un rapport sur l’utilisation des antipsychotiques dans les établissements de soins de longue durée en février (pour accéder au rapport, cliquez ici ). Le comité exécutif de ReCaD a saisi cette opportunité pour présenter simultanément une couverture de presse à propos de ReCaD/CaDeN. Il s’en est suivi quelques semaines très chargées avec plusieurs membres du comité exécutif impliqués dans d’innombrables entrevues à la télévision, à la radio et dans les journaux.

Allez visionner les entrevues présentées par Dr James Silvius et Dre Barbara Farrell à la télévision matinale, discutant de la création de ReCaD.

André Picard du The Globe and Mail a écrit un article fantastique intitulé “Seniors are given so many drugs, it’s madness”. Son article a déjà plus de 3000 “j’aime” sur Facebook.

Jennifer Zelmer, éditrice en chef du Healthcare Policy, a signalé notre rencontre et le mouvement de déprescription dans son éditorial "De-prescribing: When Less Is More in Healthcare".

Un sommaire des autres présences dans les médias en relation avec ReCaD se trouve sur notre site Internet (disponible en anglais seulement).

Choisir avec soin et le mouvement de déprescription

La conférence nationale de Choisir avec soin s’est déroulée à Toronto le 30 mars dernier. Leur site Internet mis à jour y a été présenté.

La campagne Choisir avec soin a pour but d’aider les médecins et les patients à entamer des conversations entourant des tests, des traitements et des procédures non nécessaires. La déprescription fait partie intégrante de cette campagne. Il y avait deux séances où Dre Barbara Farrell, Dr James Conklin et Philippe Martin, membres de ReCaD, ont présenté leurs travaux de recherche.

Logo de ReCaD

Êtes-vous créatif(ve)? Êtes-vous intéressé(e) à partager vos talents avec nous?

Nous avons reçu de nombreuses demandes par courriel depuis la Foire sur la déprescription pour savoir à quoi ressemble le logo de ReCaD. La réponse courte est que nous n’en avons pas... encore!

Nous faisons appel à vous pour concevoir un logo pour ReCaD.

Il doit englober le thème de la déprescription à travers le Canada, il doit être bilingue et devrait être reproductible tant en logo de petit format noir et blanc qu’en grand format couleur.

La meilleure proposition telle que votée par le jury gagnera un chandail "Keep calm and stop some pills", gracieuseté de l'initiative (traduction libre de The Shared Care Polypharmacy Risk Reduction in the Elderly Initiative). De plus, la proposition gagnante sera reproduite professionnellement par un infographiste et utilisée par ReCaD.

Faites-nous parvenir vos suggestions à Justin.Turner@criugm.qc.ca avec en objet la mention “logo ReCaD”. La date limite pour soumettre vos suggestions est le 13 mai 2016.

Aphorismes, slogans et capsules de déprescription

Une bonne campagne de marketing nécessite un bon logo et de bons aphorismes pour retenir l’attention du public.

Les aphorismes peuvent être utilisés pour expliquer la déprescription aux membres du public, aux cliniciens, aux chercheurs et dans les communications des politiques. Nous aimerions remercier Dr David Gardner, Dr Duncan Robertson, Dre Barbara Farrell et Johanna Trimble pour les exemples suivant d’aphorismes :

  • Médicaments. Moins n’est pas toujours mieux mais c’est souvent la meilleure solution.
  • Vous savez ce que j’apprécie chez mon médecin?
    C’est quand il arrête les médicaments dont je n’ai plus besoin​.
  • C’est le printemps! Le temps de dépoussiérer votre liste de médicaments.
  • Les médicaments ne sont pas censés être une fatalité.
  • Sauf exceptions, un médicament qui est débuté devrait aussi être arrêté.
  • Réduire le nombre de médicaments, c’est la nouveauté.
  • Un bon médecin sait quand plier. Déprescris!
  • Vous prenez plus de pilules que vous avez de problèmes de santé? Il n’y a aucune pilule pour ça.
  • Quand la médication ne fonctionne pas... ça suffit!
  • Réduire sécuritairement les prescriptions pour s’adapter aux changements de la vie.
  • Si vous pouvez vous en passer, rayez-le de la liste.
  • Parfois le meilleur remède est moins de médicaments.

ReCaD aimerait créer une librairie d’aphorismes à afficher sur sa page du site Internet deprescribing.org/caden/ pour faciliter les discussions sur l’importance de la déprescription.

Faites parvenir par courriel vos aphorismes à Justin.Turner@criugm.qc.ca avec en objet la mention “Aphorismes ReCaD”. Les aphorismes devraient contenir 20 mots ou moins, idéalement moins de 10 mots.

Passez le mot

Nous sommes à la recherche constante de nouvelles façons pour faciliter la discussion entre les patients/soignants, les professionnels de santé et les décideurs politiques au sujet de la déprescription des médicaments non-nécessaires ou nuisibles. Si vous connaissez des groupes communautaires qui seraient intéressés à entendre parler de nous, merci de nous en informer.

En guise d’exemple de ce que nous pouvons accomplir lorsque nous collaborons avec des organismes communautaires, consultez le plan d’action de la Fédération Nationale des Retraités en cliquant ici (disponible en anglais seulement).

ReCaD est un groupe de cliniciens, de chercheurs, de patients et de défenseurs des patients avec un intérêt dans la promotion de l’utilisation appropriée des médicaments à travers le Canada.

ReCaD s’engage à réduire de 50% l’utilisation des ordonnances non appropriées par les hommes et les femmes âgés de 65 ans et plus vivant au Canada d’ici 2020.

Cette initiative est financée par une subvention octroyée par les Partenariats pour l’amélioration des systèmes de santé des IRSC, visant les interventions en soins de première ligne.
Comité exécutif de ReCaD 
(G-D): Johanna Trimble, Janet Currie, Marie-Thérèse Lussier, Barbara Farrell,
Cara Tannenbaum, James Silvius, Steve Morgan 
Cara Tannenbaum 
on behalf of the CaDeN Executive Committee

Principal Investigator, CIHR Partnerships for Health System Improvement Grant
Michel Saucier Endowed Chair, Geriatric Pharmacology, Health and Aging
Université de Montréal
You are receiving this newsletter because
a) you attended one of the National Stakeholders Meetings or
b) you recently contacted us through deprescribing.org to be informed about deprescribing research in Canada, or
c) you have requested to receive news about the OPEN Deprescribing Guidelines project in the past. 

We are now introducing the new Canadian Deprescribing Network (CaDeN) newsletter.
If you do not wish to receive the CaDeN Newsletter, you may unsubscribe using the link below. 


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list